Retour
Mrs. Bridge
Evan S. CONNELL
Traduit par Clément LECLERC

Sortie en librairie
le 14 Janvier 2016

Format 140 x 205
330 pages
Disponible en e-book
Acheter ce livre Lire un extrait
Mrs. Bridge et son pendant, Mr. Bridge, forment une oeuvre en diptyque fondatrice de la littérature américaine d'après-guerre, adulée par des générations entières de romanciers. Portée par une écriture d'une précision redoutable, un ton à l'élégance distanciée et une construction virtuose, une redécouverte à la hauteur de celle d'un Richard Yates avec La Fenêtre panoramique ou d'un John Williams avec Stoner.
Presse

« Evan Connell a écrit Mr. et Mrs. Bridge alors même que Philip Roth, John Updike et Richard Yates n'en étaient qu'aux prémices de leurs chefs-d'oeuvre. Comme ces derniers, il traite des banlieues, de la famille et de l'aliénation, mais dans les cercles littéraires, le nom de Connell est rarement évoqué aux côtés de ceux de ses confrères. Et pourtant, ni Roth ni Updike ni Yates n'ont écrit sur ce type de personnages avec autant de sensibilité et de justesse. »
The Guardian

« Alors que la guerre fait rage en Europe et que le Sud des Etats-Unis gronde sous le joug de la ségrégation, rien ne semble troubler la paisible existence des Bridge, pas même la crise financière qui vient exploser sur le pas de leur porte. Et pourtant, dans ces deux romans, le danger est partout. Celui de ne pas s'ouvrir à ceux qui partagent nos vies. Le danger de devenir l'esclave des apparences, celui d'oublier qui l'on est. Ces romans sont comme un appel aux armes, aussi pertinents aujourd'hui que dans les années 1960. »
The Telegraph

"Ce récit dans la vie dans l'entre-deux-guerres d'une « desperate housewife » est un régal."Samuel Loutaty, Biba 01/02/2016

"Ce diptyque littéraire sur des petits-bourgeois du Kansas dans les années 30 est une double révélation."Hélèna Villovitch, ELLE 22/01/2016

" On lira d'abord l'épouse, puis le mari. Le tout forme l'histoire si moderne d'un couple apparemment sans histoires, dans une tragédie qui se joue en silence, une fois les enfants couchés. "Johanna Luyssen, Libération 07/04/2016

<<À travers l'histoire d'un couple, le portrait d'une certaine bourgeoisie américaine des années 1960, poussant le conformisme jusqu'au sublime. >>Pierre Lemaitre, Le magazine littéraire 01/03/2017

Commentaires
Ajouter un commentaire
Votre commentaire


Les messages déposés sur cette page sont modérés * Mentions obligatoires